REPOSITIONNEMENT DE LA KINASE PIM-1 ET DU RECEPTEUR DE LA VITAMINE D COMME CIBLES THERAPEUTIQUES POUR LE DEVELOPPEMENT DE MEDICAMENTS ANTICANCEREUX.

Show simple item record

dc.contributor.author ARROUCHI, Housna
dc.date.accessioned 2020-10-24T17:02:59Z
dc.date.available 2020-10-24T17:02:59Z
dc.date.issued 2019
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/18169
dc.description.abstract De l’étude préclinique à l’Autorisation de Mise sur le Marché, le développement d’un nouveau médicament est très longue. Ce délai est dû aux différentes étapes nécessaires pour s’assurer qu’un nouveau remède ne provoque pas des effets secondaires ou une toxicité pire que la pathologie qu’il doit soigner. Il est fondamental que le rapport bénéfice-risque soit en faveur du patient. Pour réduire ce trajet, le repositionnement de médicaments vient d’apparaitre comme une nouvelle approche de développement. Repositionner un médicament signifie le tester pour une maladie différente de celle pour laquelle il a été développé et/ou approuvé. Cette stratégie s’applique à des traitements déjà disponibles sur le marché mais aussi à ceux en cours de développement dont l’innocuité a été démontrée en essai clinique de phase I. Les avantages principaux du repositionnement peuvent être concentrés en deux mots : rapidité et connaissance. Notre travail de thèse consiste a une application du repositionnement des inhibiteurs des kinases avec la protéine kinase PIM-1 en utilisant une approche in silico «computational repositioning» dans un premier temps et dans le second, nous avons repositionné le VDR comme une nouvelle cible thérapeutique dans le CCR avec l’analyse de deux polymorphismes génétiques. Le reprofilage des inhibiteurs des kinases avec la PIM-1 nous a permis d'identifier au moins trois inhibiteurs de kinases avec une capacité élevée de liaison avec la kinase PIM-1, le Nilotinib, Dabratinib, Vemurafenib, que nous considérons comme des inhibiteurs potentiels dans les pathologies exprimant un niveau élevé d’expression de la PIM-1. L’analyse de l’association génétique du polymorphisme du VDR avec le CCR ne nous a pas permis de trouver une association statistiquement significative, mais les résultats encourageants nous poussent à élargir la taille de nos échantillons et d’explorer d’autres tumeurs solides. fr_FR
dc.relation.ispartofseries D0112018;
dc.subject Repositionnement ; VDR ;PIM-1 ; CCR fr_FR
dc.title REPOSITIONNEMENT DE LA KINASE PIM-1 ET DU RECEPTEUR DE LA VITAMINE D COMME CIBLES THERAPEUTIQUES POUR LE DEVELOPPEMENT DE MEDICAMENTS ANTICANCEREUX. fr_FR


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account