LA RÉSISTANCE AUX BETA-LACTAMINES PAR PRODUCTION DE BETA-LACTAMASE A SPECTRE ÉLARGI CHEZ LES ENTEROBACTERIES : CARACTÉRISATION PHÉNOTYPIQUE ET GÉNOTYPIQUE.

Show simple item record

dc.contributor.author EDDAIR, YASSINE
dc.date.accessioned 2021-07-01T15:42:37Z
dc.date.available 2021-07-01T15:42:37Z
dc.date.issued 2021
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/18908
dc.description.abstract Contexte :Les infections EBLSE constituent un problème de santé publique en milieu hospitalier ou en communautaire. Leur situation épidémiologique reste peu documentée au Maroc malgré qu’elle soit de plus en plus décrite dans le monde. Il en est de même pour leur caractérisation moléculaire. L’objectif de thèse était de décrire l’épidémiologie des EBLSE, d’étudier leur profil de résistance et de déterminer les gènes BLSE Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective, menée au laboratoire de bactériologie de l’hôpital Militaire d’Instruction Mohamed V de Rabat, portant sur l’ensemble des isolats d’entérobactéries émanant de divers prélèvements durant la période du 01/01/2018 au 31/12/2020. L’étude moléculaire des gènes BLSE a concerné un échantillon représentatif de l’ensemble des isolats BLSE Résultats : La prévalence globale des BLSE au sein des entérobactéries isolées (1402/10268) est de 13,65%. Le tractus urinaire constitue le principal site d’isolement des EBLSE avec une fréquence de 61%, suivi par les prélèvements de pus, prélèvements pulmonaires et les hémocultures avec respectivement 15%, 7% et 7%. Les espèces les plus concernées sont E. coli (42%), K. pneumoniae (42%) et E. cloacae (11%). Le profil de sensibilité des isolats BLSE a montré une résistance à 100% aux C1G et C3G, 55% à la pipéracilline-tazobactam, 16% à l’imipénème, 24% à l’ertapénème, 87% à fluoroquinolones, 54% à la gentamicine, 7% à l’amikacine, 8% à la fosfomycine et 77% au triméthoprime-sulfaméthoxazole. Le typage moléculaire des souches BLSE a montré une prévalence de CTX-M (95%), SHV (50%) et TEM (56%). Les isolats porteurs de plus de deux gènes représentent 66% Conclusion :le taux de prévalence des EBLSE est critique, une action préventive à différents niveaux (prescripteur, pharmacien, hôpital, malade) est nécessaire" fr_FR
dc.relation.ispartofseries P0712021;
dc.subject BLSE ;Résistance ;Caractérisation phénotypique ;Génotype fr_FR
dc.title LA RÉSISTANCE AUX BETA-LACTAMINES PAR PRODUCTION DE BETA-LACTAMASE A SPECTRE ÉLARGI CHEZ LES ENTEROBACTERIES : CARACTÉRISATION PHÉNOTYPIQUE ET GÉNOTYPIQUE. fr_FR


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account