APPORT DE LA RESYNCHRONISATION DANS LE TRAITEMENT DE L’INSUFFISANCE CARDIAQUE : A PROPOS DE 6 CAS

Show simple item record

dc.contributor.author MOHONDIABEKA OSSIADZI, LYSE ANAELLE
dc.date.accessioned 2021-12-03T14:29:08Z
dc.date.available 2021-12-03T14:29:08Z
dc.date.issued 2021
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/19172
dc.description.abstract L’insuffisance cardiaque est une épidémie, associée à une morbi-mortalité importante, surtout chez les sujets de plus de 65 ans. Malgré les avancées thérapeutiques, le pronostic reste sévère avec un taux de mortalité à 5 ans proche de 50%, chez les patients insuffisants cardiaques à FEVG altérée déjà sous inhibiteur de l’enzyme de conversion, bétabloquants et antagonistes des récepteurs aux minéralocorticoïdes. Ce pronostic est actuellement amélioré avec l’ère de la resynchronisation cardiaque. Plusieurs études randomisées de grandes échelles ont montré un bénéfice à la resynchronisation cardiaque aussi bien sur les paramètres fonctionnels et l’amélioration des symptômes d’IC que sur la mortalité toute cause, ce d’autant que la largeur des QRS est élevé et que la cardiopathie est d’origine non ischémique. Nous avons eu pour objectif d’évaluer les bénéfices de la resynchronisation, et de déterminer le profil épidémiologique des patients répondeurs et non répondeurs Six patients implantés d’un CRT dans notre service, répondant aux critères d’inclusion sont colligés entre janvier 2018 et février 2021. 83 % des patients ont amélioré leur stade NYHA de 3 et 4 au stade 2, sur une durée moyenne de 20,10 mois d’implantation, aucune amélioration n’a été retrouvée chez une patiente. La majorité des patients, soit 83 % ont amélioré leur test distance de marche après resynchronisation, avec un gain de 1191m. Sur le plan électrique, nous avons constaté une nette diminution de la largeur chez la majorité des patients. Dans notre cohorte, l’amélioration du QRS a été associée à celle de la fonction cardiaque. Sur le plan échographique, nous avons observé une amélioration de la FEVG de 23.83  6.52 % en moyenne à 40.5  7.52 %, du DTD de 59  10.09 mm à 56.77  8.58 mm et du DTS de 51.5  7.66 mm à 43.5  8.31mm. fr_FR
dc.relation.ispartofseries MS1302021;
dc.subject resynchronisation cardiaque; insuffisance cardiaque; échocardiographie fr_FR
dc.title APPORT DE LA RESYNCHRONISATION DANS LE TRAITEMENT DE L’INSUFFISANCE CARDIAQUE : A PROPOS DE 6 CAS fr_FR


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account