IMPACT DE LA VACCINATION ANTIPNEUMOCOQUE SUR L’INCIDENCE DES INFECTIONS INVASIVES A PNEUMOCOQUE ET SUR L’ANTIBIORESISTANCE CHEZ LES ENFANTS AGES DE MOINS DE CINQ ANS

Show simple item record

dc.contributor.author SABBAR, Hiba
dc.date.accessioned 2022-05-26T16:00:02Z
dc.date.available 2022-05-26T16:00:02Z
dc.date.issued 2022
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/19588
dc.description.abstract Les vaccins conjugués au pneumocoque (VCP) ont été développés pour prévenir les infections invasives graves à pneumocoque (IIP) telles que les méningites, pneumonies et septicémies pouvant engendrer le pronostic vital des enfants moins de cinq ans. Le VCP sept valent a été commercialisé pour la première fois aux États-Unis au début des années 2000. Ce vaccin a été efficace contre les sérotypes les plus prévalents chez les enfants de moins de 5ans, en revanche suite à l’augmentation de l’incidence des cas d’IIP liés à des sérotypes non inclus dans ce vaccin, deux vaccins à valence plus élevée ont été introduits à savoir le VCP-13 valent et VCP-10 valent. Malgré l’effet bénéfique de ces deux vaccins sur le déclin des cas d’IIP chez les enfants de moins de cinq ans, une ascension de cas d’IIP imputables à des sérotypes non-vaccinaux a été notifiée à l’échelle mondiale. Ce changement dans l’épidémiologie de S.pneumoniae a été décrit comme « le phénomène de remplacement des sérotypes S.pneumoniae » où les souches normalement présentes dans l’environnement soient remplacées par d’autres auparavant non prévalentes qui sont d’une virulence plus remarquable. Ce phénomène a été en partie lié à l’effet sélectif des vaccins VCP et de la consommation d’antimicrobiens sur l’écosystème des souches S.pnemoniae. Afin d’évaluer l’effet du VCP-13 et VCP-10 sur l’incidence des IIP et sur l’antibiorésistance chez les enfants de moins de cinq ans, dix ans après leur première introduction dans les schémas vaccinaux mondialement, nous avons entrepris une revue systématique suivant la méthode PRISMA et une analyse qualitative des études suivant NHLBI. Les résultats ont démontré une évolution divergente de l’épidémiologie du pneumocoque selon le contexte vaccinal et le système de surveillance épidémiologique mis en place. L’accroissement de cas d’IIP imputables à des sortypes non vaccinaux plus virulents et résistants davantage à la pénicilline appelle à une mobilisation rapide d’une surveillance plus robuste de l’évolution épidémiologique des sérotypes S.pneumoniae dans les communautés ainsi qu’un suivi plus étroit du taux de la résistance au pneumocoque afin de guider les décisions en matière de santé publique locale. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.relation.ispartofseries P0512022;
dc.subject Streptococcus pneumoniae; Pneumocoque; Vaccin anti-pneumocoque; VCP-10; VCP-13 ; Infections invasives à pneumocoque ; Antibiorésistance ;Streptococcus pneumoniae; pneumococcus; pneumococcal vaccine; VCP-10; VCP-13; Invasive pneumococcal infections; antibiotic resistance; children ; العقدية الرئوية ; المكورات الرئوية لقاح المكورات الرئوية ; PCV-10 ; PCV-13 ; التهابات المكورات الرئوية الغازية ; مقاومة المضادات الحيوية ; الأطفال fr_FR
dc.title IMPACT DE LA VACCINATION ANTIPNEUMOCOQUE SUR L’INCIDENCE DES INFECTIONS INVASIVES A PNEUMOCOQUE ET SUR L’ANTIBIORESISTANCE CHEZ LES ENFANTS AGES DE MOINS DE CINQ ANS fr_FR
dc.type Thesis fr_FR


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account