Pyoderma gangrenosum revelant une maladie de TAKAYASU

Show simple item record

dc.contributor.advisor
dc.contributor.author HASSAM, Khadija Sarah
dc.date.accessioned 2013-09-13T12:44:49Z
dc.date.available 2013-09-13T12:44:49Z
dc.date.issued 2009
dc.identifier.uri http://ao.um5s.ac.ma/xmlui/handle/123456789/649
dc.description.abstract Introduction Le pyoderma gangrenosum est une dermatose neutrophilique associée dans 50 % des cas à un processus inflammatoire, dysimmunitaire ou tumoral sous-jacent. Son association à la maladie de Takayasu, artérite inflammatoire des gros vaisseaux, a été décrite à plusieurs reprises au Japon, mais beaucoup moins fréquemment autour du bassin méditerranéen. Nous rapportons ici deux observations de pyoderma gangrenosum associés à une maladie de Takayasu chez des patientes marocaines, avec une revue de la littérature concernant ces pathologies et leur association. Observations La première patiente était une enfant de 13 ans, ayant un antécédent d’accident vasculaire cérébral ischémique avec une amyotrophie séquellaire du membre supérieur gauche, admise pour deux ulcérations au niveau respectivement du visage et du membre supérieur gauche. L’examen somatique retrouvait un souffle d’insuffisance aortique et une abolition des pouls radiaux. L’aspect histopathologique des biopsies cutanées était en faveur d’un pyoderma gangrenosum, et l’artérite de Takayasu fut confirmée par les examens biologiques et radiologiques. La patiente a bien évolué cliniquement sous corticothérapie orale. La deuxième observation concerne une femme de 26 ans, suivie depuis 2002 pour un pyoderma gangrenosum survenu en perpartum et ayant évolué favorablement sous corticothérapie générale. La patiente a présenté en post- partum d’une deuxième grossesse une lésion ulcéreuse de l’avant-bras droit. L’examen physique objectivait une diminution des pouls périphériques de l’hémicorps droit, une asymétrie tensionnelle et plusieurs souffles vasculaires. L’examen histologique des lésions cutanées était compatible avec un pyoderma gangrenosum, l’artérite de Takayasu a été confirmée par la biologie et les examens de radiologie, avec par ailleurs découverte fortuite d’une hépatite virale B. Là encore, nous rapportons une bonne évolution clinique sous corticothérapie orale. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.relation.ispartofseries M0082009;
dc.subject Pyoderma gangrenosum en_US
dc.subject Maladie de Takayasu en_US
dc.subject Dermatose neutrophilique en_US
dc.subject Dermatose neutrophilique en_US
dc.title Pyoderma gangrenosum revelant une maladie de TAKAYASU en_US
dc.type Thesis en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account